Expositions

La reconstruction 2

24 janvier 23 mars 2014

La première partie du projet incluant aussi un programme éducatif et édition d'un catalogue a été présentée en septembre-novembre 2013. La deuxième partie de l'exposition a repris le thème clé du projet et a parlé de la vie artistique de Moscou à partir de l'année 1995 jusqu'au 2000.

Créateurs de la Fondation culturelle Ekaterina Ekaterina et Vladimir Semenikhin précisent:
"Nous sommes ravis de l'intérêt que la démonstration de la première partie de l'exposition a suscité non seulement chez le public russe mais aussi chez les commissaires et critiques occidentaux qui ont visité la Fondation lors la biennale moscovite de l'art contemporain. Il est possible que c'est pour la première fois que le publique russe ait la possibilité de voir l'art moscovite de la première moitié des années 90 et s'assurer de la qualité et la diversité et l'originalité des recherches des artistes travaillant pendant cette période. Parmi les visiteurs de cette exposition il y avait beaucoup de jeunes pour qui ce projet est aussi devenu une incitation de plus pour voir de plus près notre passé récent. La seconde moitié des années 90 qui a trouvé son reflet dans la patrie suivante de l'exposition est pour nous une période très importante. C'est à ce moment-là qu'on a commencé à collectionner les œuvres d'art contemporain et nous sommes devenus témoins de plusieurs expositions et phénomènes. C'est pour ?a que cette période nous est particulièrement chère. Nous sommes très contents de notre collaboration avec XL Projects et Elena Selina et Sergueï Khripoun en particulier qui sont devenus la force motrice d'organisation de cette exposition.

Particulièrement précieux pour nous est notre première expérience commune avec le Centre de culture contemporaine "Garage", qui a effectué la publication d'un catalogue unique et organisé un excellent programme d'éducation coïncidant avec l'exposition.

Il nous semble très important le fait d'unir les forces de differentes insitutions culturelles car c'et seulement dans une telle collaboration que naissent et sont realisés des projets si compliqués comme "Reconstruction".

Anton Belov, directeur du Centre de la culture contemporaine "Garage"
"Il convient de noter que la première partie du projet a suscité vraiment un grand intérêt chez le public tout à fait diverse- chez le public russe et étranger, chez le communauté professionnelle et chez les amateurs de l'art contemporain. C'est très agréable que le catalogue paru à l'occasion de l'exposition "La reconstruction"préparé à la base des matériaux des archives scientifiques du Centre était et reste une des éditions les plus populaires dans les librairies. Je suis très content que grâce à notre collaboration avec la Fondation culturelle Ekaterina et XL Projects, tous ceux qui l'ont voulu ont pu évaluer et comprendre les événements survenus sur la scène artistique dans la deuxième moitié des années 90- les événements qui ont défini l'histoire du développement de l'art russe contemporain et qui ont évidemment influencé notre présent.

Commissaire de l'exposition, Elena Selina, commente:
"Les deux parties de l'exposition "Reconstruction" ont le même concept qui est resté invariable - nous reconstruisions et nous étudions les tendances et les projets clés des années 90. Le principe d'exposition dans les salles de la Fondation culturelle Ekaterina est resté le même - les projets étaient regroupés selon les galeries, parce que nous, basant sur les matériaux des archives mises aimablement à notre disposition par le département scientifique du Centre de la culture contemporaine "Garage", on a montré trois participants principaux au processus artistique des années 90 - des peintres, des galeries et des textes authentiques des critiques, soit publié dans la presse périodique de l'époque soit dans les communiqué de presse des expositions. L'espace de chaque galerie outre les projets reconstruits et des artéfacts authentiques comprend une documentation vidéo conservée. C'était hyper important pour moi de n'oublier personne et continuer le processus de la reconstruction de ce temps remarquable dans l'histoire légale de la vie artistique moscovite. La deuxième partie est extrêmement different de la première par le changement des participants (le Centre à Yakimanka et la galerie 1.0, l'Ecole ont fermé, Regina n'a pas fonctionné pendant de longues 5 années, la galerie L a perdu sa position clé). L'énergétique commune a changé aussi. Respectivement les figurants principaux et les tendances du contexte artistique se sont repartagés. L'affrontement et le dialogue implicite entre les représentants de l'école conceptuelle et les artiste du cercle Osmolovsky - Koulic - Brener se sont réduits à rien. La galerie Ghelman a commencé a jouer un rôle prépondérant sur la carte de l'art contemporain moscovite, ainsi que les tendances clé de la vie artistique du quinquennat se sont un peu radicalisées. Avec un peu de retard comparant au contexte international Moscou a été littéralement envahi par le problème de corporéité les marques de laquelle se manifestaient dans les œuvres des peintres différents, des radicaux et classiques du conceptualisme jusqu'au représentants de la ligne néo-académique. Il est aussi intéressant que c'est la deuxième moitié des années 90 qui comprend déjà des germes des formes et des courants qui deviennent actuels aujourd'hui, presque vingt ans après. Ansi, le "Projet uranique" (S. Chouripa, M. Oukhov, P. Philipov) montré à la galerie Aïdan a fait naitre toute une pléiade des peintres travaillant activement avec le patrimoine de l'avant-garde russe dans sa nouvelle diffraction, les recherches de Leonid Tichkov, repensées, se reflètent dans les œuvres des jeunes auteurs, le féminisme, clignotant légèrement à la deuxième moitié des années 90 est incroyablement actuel aujourd'hui".

Dans le cadre de l'exposition le Centre de la culturelle contemporaine "Garage" a présenté un programme éducatif gratuit ainsi que le deuxième volume de la "Reconstruction" - un recueil des matériaux uniques historico-archivistique sur l'art moscovite de la deuxième moitié des années 90.

Organisateurs: Fondation culturelle Ekaterina,Centre de la Culture contemporaine "Garage", XL Projects
Commissaire Elena Selina




Artistes:

AES Group
La Secte de l'amour absolu (Emperor VAVA, Oleg Mavromatti, Mikhail Nikitin, Tatyana Nikitina)
Sergei Anoufriev
Vladimir Anselm
Yuri Avvakumov
Alexei Belyæv-Gintovt
Lyudmila Block
Sergei Bratkov
Mila Bredikhina
Alexander Brener
Alexander Brodsky
Armen Bugayan
Aristarkh Chernyshev
Ivan Chuikov
Egor Dmitriev
Ivan Dmitriev
Elena Elagina
Andrei Filippov
Pyotr Filippov
Vladimir Fridkes
Alexander Gnilitsky
Lyudmila Gorlova
Georgy Guryanov
Dmitry Gutov
Elena Elena Kitæva
Dmitry Kochanovich
Vladimir Kolesnikov
Alexander Konstantinov
Maria Konstantinova
Valery Koshlyakov
Oleg Kulik
Vladimir Kupriyanov
Georgy Litichevsky
Andrei Logvin

Dmitry Lukanin
Igor Makarevich
Vladislav Mamyshev-Monrœ
Alexander Mareyev
Alyona Martynova
Andrei Molodkin
Andrey Monastyrsky
Irina Nakhova
Sakura Nomi
Anatoly Osmolovsky
Georgy Ostretsov
Leonid Parfenov
Victor Pivovarov
Alexey Ponomarev
Dmitry Prigov
Alexander Roitburd
Arsen Savadov
Georgy Senchenko
Alexander Shaburov
Nikolai Sheptulin
Stas Shuripa
Sergei Shutov
Alexander Sigutin
Avdey Ter-Oganyan
Leonid Tishkov
Olga Tobreluts
TOTART (Anatoly Zhigalov, Natalya Abalakova)
Mikhail Ukhov
Alexander Vinogradov and Vladimir Dubossarsky
Irina Waldron
Alexander Yakut
Vladislav Yefimov
Sergei Yepikhin
Vadim Zakharov
Konstantin Zvezdochetov

HORAIRES D'OUVERTURE

Horaires d'ouverture (pendant les expositions):

Tous les jours (sauf le lundi)
de 11h à 20h
La caisse est ouverte jusqu'à 19h30

 


Contacts

Téléphone: +7 (495) 621 55 22

E-mail: info@ekaterina-foundation.ru

Magasin: +7 (495) 626 06 89

Adresse: 107031, Moscou, 21/5, rue Kouznetsky most, entrée 8, l'entrée du coté de la rue Bolchaïa Loubïanka.